Sélectionner une page
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

molécules d’hydrocarbures dans le lait maternel

🛑 LUBRIZOL - ROUEN - DES MOLÉCULES D’HYDROCARBURES DANS LE LAIT DE PLUSIEURS MÈRES ROUENNAISES

La crainte de plusieurs mères se confirme. Le lait maternel et les urines de neuf mamans de la région de Rouen (Seine-Maritime) contiennent des traces d’hydrocarbures, après l’incendie des usines Lubrizol et Normandie Logistique.

Maître blalouz, avocate et mère d'un jeune enfant, s'était inquiétée il y a quelques semaines de la qualité du lait maternel et plusieurs familles étaient entrés en contact avec elle pour entamer des procédures juridiques.

Ces premières conclusions partielles prouvent qu’il y a une « perméabilité des fluides corporels à la pollution et aux toxiques, constate Me Blalouz. C’est toujours inquiétant, car on souhaite donner à notre enfant le meilleur et il est difficile d’accepter que notre lait puisse contenir du benzène ».

Elles témoignent : « J’ai dans les urines, dix fois plus d’éthylbenzène qu’une de mes amies qui est par ailleurs une des mamans qui a procédé aux tests de lait, et qui se trouvait au service de néo-maternité du CHU de Rouen, le jour de l’incendie, parce qu’elle venait d’accoucher d’une petite fille prématurée."

Les neuf femmes concernées déclarent vouloir déposer plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui. Elles pourraient être plusieurs dizaines, à terme. Déjà 39 mères en contact avec Me Blalouz disent avoir l’intention d’engager des poursuites judiciaires.

Lubrizol n'a pas fini d'empoisonner nos vies et celle de nos enfants. Pendant ce temps-là, la direction prépare la réouverture de l'usine.

Source : https://actu.fr/

🛑 LUBRIZOL - ROUEN - DES MOLÉCULES D’HYDROCARBURES DANS LE LAIT DE PLUSIEURS MÈRES ROUENNAISES

La crainte de plusieurs mères se confirme. Le lait maternel et les urines de neuf mamans de la région de Rouen (Seine-Maritime) contiennent des traces d’hydrocarbures, après l’incendie des usines Lubrizol et Normandie Logistique.

Maître blalouz, avocate et mère d'un jeune enfant, s'était inquiétée il y a quelques semaines de la qualité du lait maternel et plusieurs familles étaient entrés en contact avec elle pour entamer des procédures juridiques.

Ces premières conclusions partielles prouvent qu’il y a une « perméabilité des fluides corporels à la pollution et aux toxiques, constate Me Blalouz. C’est toujours inquiétant, car on souhaite donner à notre enfant le meilleur et il est difficile d’accepter que notre lait puisse contenir du benzène ».

Elles témoignent : « J’ai dans les urines, dix fois plus d’éthylbenzène qu’une de mes amies qui est par ailleurs une des mamans qui a procédé aux tests de lait, et qui se trouvait au service de néo-maternité du CHU de Rouen, le jour de l’incendie, parce qu’elle venait d’accoucher d’une petite fille prématurée."

Les neuf femmes concernées déclarent vouloir déposer plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui. Elles pourraient être plusieurs dizaines, à terme. Déjà 39 mères en contact avec Me Blalouz disent avoir l’intention d’engager des poursuites judiciaires.

Lubrizol n'a pas fini d'empoisonner nos vies et celle de nos enfants. Pendant ce temps-là, la direction prépare la réouverture de l'usine.

Pour porter plainteVue d'ensembleActualité PollutionsTémoignagesRevue de presse