Sélectionner une page

– PPRT : anomalie électrique sur les plans

– La situation irrégulière de SCMT (Normandie Logistique) confirme les graves défaillances de l’administration

Que sait-on au juste sur la société LUBRIZOL ?

– Un assouplissement dont a bénéficié l’usine Lubrizol pour accroître à deux reprises (en janvier et en juin 2019) les capacités de stockage de substances dangereuses sur le site, sans diligenter d’étude d’impact.

– Ce ne sont pas seulement 5 253 tonnes de produits chimiques de Lubrizol qui ont brûlé, mais près du double avec ceux de Normandie Logistique, selon le préfet de Seine-Normandie. Parmi les 9 050 tonnes de substances stockées par cette entreprise, pas moins de 4 157 tonnes provenaient de Lubrizol et étaient conservées dans 12 700 fûts dans les trois entrepôts de SCMT

« Lubrizol : cocktail d’une inspection déficiente et d’une déréglementation débridée « 

– Lors d’une conférence de presse jeudi 10 octobre 2019, les dirigeants de Normandie Logistique, voisine de Lubrizol, ont affirmé que l’incendie ne provenait pas de leurs entrepôts.

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/les-dirigeants-normandie-logistique-sur-lubrizol-lincendie-ne-part-pas-locaux_28321790.html

———————————————————————————————————————————

Les stockages à Lubrizol étaient-ils eux-mêmes suffisamment sécurisés ? Sources

Un pompier présent sur le site après l’incendie a été interpellé par la disposition des fûts, « séparés de la rue par un simple grillage ». Ces fûts seraient, selon lui, ceux que l’on voit au premier plan de cette photo, déformés par la chaleur de l’incendie.

                                    

le préfet a donné son feu vert à des augmentations de capacités sans évaluation environnementale : source

———————————————————————————————————————————

Directeur général de Normandie Logistique, dont les entrepôts ont brûlé en même temps que ceux de Lubrizol, Christian Boulocher se défend d’accusations à peine voilées.

Les dirigeants de Normandie Logistique sur Lubrizol : « L’incendie ne part pas de nos locaux »

——————————————————————————————————————————

LOGISTIQUE SEINE-NORMANDIE

une offre de service

Les activités logistiques

Indicateurs économiques et financiers


HAROPA, groupement d’intérêt économique est en activité depuis 7 ans.  Enjeux pour 2030    Point Presse HAROPA, bilan 2017-perspectives 2018

Suite aux annonces du Premier Ministre sur l’intégration des trois ports de l’axe Seine, HAROPA-Ports de Paris Seine Normandie s’apprête à ouvrir une nouvelle page de son histoire, qui va se traduire tout à la fois par l’élaboration d’une vision globale élargie et la construction d’une nouvelle stratégie au service des territoires. Ces annonces ont suscité beaucoup d’attentes et parfois des inquiétudes sur le respect et la prise en compte des problématiques territoriales.
Les acteurs des territoires de l’Axe Seine réunis le 11 juillet 2019 dernier, ont réfléchi dans des ateliers autour de thématiques : transition écologique, innovation, multimodalité, développement économique local et emploi, interface ville-port et attractivité des territoires portuaires. Sources

             

sources

«Le transport fluvial à l’heure de la transition énergétique et écologique » Mercredi 29 mai 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 20 Mai 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 6 Mai 2019

———————————————————————————————

L’ETOILE de NORMANDIE, le webzine de l’unité normande

———————————————————————————————–

Délégation interministérielle au développement de la vallée de la Seine

« Enjeux air-mer et modalités de coopérations entre HAROPA et ADP Charles De Gaulle pour le transport de marchandises »

 

Le Conseil de Surveillance

Parmi les membres :

Yvon ROBERT, Maire de Rouen

Bertrand BELLANGER, Conseiller Départemental

Frédéric HENRY, Président de LUBRIZOL France

Patrick BERG, DREAL Normandie

Le Préfet du Département de la Seine-Maritime et de la Région Normandie
(ou son suppléant désigné à titre permanent) : Pierre-André DURAND

———————————————————————————————-

Directeur général au sein de l’entreprise SEDIBEX : Francois THUILLIER

https://dirigeant.societe.com/dirigeant/Francois.THUILLIER.02526725.html

Christophe THUILLIER
Chef de Projet chez HAROPA PORTS

L’entreprise Sedibex au Havre a déjà récolté 100 tonnes de déchets pollués de Lubrizol source

Bertrand Bellanger n’est plus président de la société Sédibex
Président du Conseil départemental de la Seine-Maritime depuis le 14 octobre 2019, Bertrand Bellanger a démissionné mardi 22 octobre 2019 de son poste de président de Sédibex. source

Bertrand Bellanger nouveau président du Département de Seine-Maritime source

————————————————————————————————————-

Directeur général au sein de l’entreprise SEDIBEX : Francois THUILLIER

https://dirigeant.societe.com/dirigeant/Francois.THUILLIER.02526725.html

Christophe THUILLIER
Chef de Projet chez HAROPA PORTS

Les dirigeants de Normandie Logistique, en partie ravagée lors de l’incendie du site voisin Lubrizol à Rouen le 26 septembre, ont affirmé à nouveau ce mercredi 6 novembre leur « conviction » que l’incendie ne s’était pas déclaré dans leur entreprise.

résumé des déclarations

Que signifie le classement Seveso ?

C’est le nom d’une directive européenne prise en 1982, six ans après l’émotion suscitée par la catastrophe écologique et sanitaire de l’usine chimique Icmesa, située sur la commune de Seveso, à une vingtaine de kilomètres au nord de Milan, en Italie. La directive incitait les pays européens « à se doter d’une politique commune en matière de prévention des risques industriels majeurs » et demandait « aux Etats et aux entreprises d’identifier les risques associés à certaines activités industrielles dangereuses et de prendre les mesures nécessaires pour y faire face .»

Le dernier cadre de cette directive, Seveso 3 a été établi en 2012. Entrée en vigueur en 2015 en France, elle « introduit des normes plus strictes en matière d’inspection et renforce l’obligation d’information du public, du personnel et des exploitants des établissements voisins ».

La directive Seveso distingue deux type d’installations (seuil haut et seuil bas) dont les mesures de sécurité et les procédures varient. Selon la base nationale des installations classées, la France compte 1 378 sites Seveso (634 en seuil bas et 744 en seuil haut) sur lesquels des études sont menées pour évaluer les risques et des plans de prévention des risques technologiques (PPRT) qui limitent l’urbanisation, sont mis en place. Le PPRT de Lubrizol avait été approuvé en 2014.

http://www.asl-rouen.fr/wp-content/uploads/2019/11/pprt_LUB_NP_PETIT-QUEVILLY_LE_ROUEN1.pdf

Pour porter plainteVue d'ensembleActualité PollutionsTémoignagesRevue de presse